jeudi, février 19, 2009

God Bless America !




C'est une grande et majeure différence entre les USA et la France. Elle fait sourire au début, on trouve cela "too much", on se dit, y sont fous ces ricains.

C'est vrai que le patriotisme ici ce n'est pas une mince affaire, les enfants à l'école apprennent tous l'hymne national et le chantent la main sur le coeur sans que cela ne choque les parents, qui en France crieraient à l'endoctrinement (ici, il est très mal vu de faire une remarque sur le sujet). Avant tout événement sportif, une chanteuse plus ou moins douée vient pousser la même chansonnette dans un silence religieux, et il ne viendrait à l'idée de personne de la siffler (même si parfois la performance est plus que médiocre). Les drapeaux américains fleurissent un peu partout, dans les parkings des centres commerciaux, dans les magasins, dans les écoles, de nombreuses maisons arborent dans leur jardin un mat avec le fameux drapeau qui claque fièrement au vent (oui parce que sans vent c'est de suite moins évocateur);) Les voitures arborent une multitude d'autocollants plus ou moins grands affichant leurs convictions : "Proud to be American", "I support our Troops", "God Bless America"... Bref, ici on est patriote et on l'assume. On l'assume d'autant plus fièrement que la nationalité est fraichement acquise d'ailleurs. Il y a bien certaines différences entre Etats, au Sud, on l'affiche plus qu'au Nord ou encore dans les petits villages plus qu'à New York par exemple, mais globalement cela reste BEAUCOUP PLUS qu'en France.

Évidemment c'est peut être exagéré, comme souvent ici. MAIS, est-ce une si mauvaise chose que l'on aime son pays et qu'on le proclame haut et fort ? N'est-ce pas une des choses qui manquent à la France ? Une véritable identité nationale revendiquée par tous, un pot commun où tout le monde se reconnait ? Un amour de son pays, même si on n'est pas toujours d'accord avec les politiques ? Pourquoi et comment les USA arrivent-ils à intégrer leurs nombreux immigrants qui, même s'ils sont pauvres et malheureux, ne pensent bizarrement pas que ce soit exclusivement la faute de l'Etat ?

Un début de piste, allons-voir à l'école. L'école fabrique de vrais petits américains en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire. Cela passe d'abord par les cours de soutien systématiques en anglais et ensuite les cours de "civisme". Dès le first grade, (CP), les enfants connaissent presque tout (bon disons les grandes lignes ;))des plus grands présidents US, ils savent plus ou moins la différence entre républicains et démocrates (l'âne et l'éléphant), ils savent qu'il y a la maison blanche et que le président y habite. Ils connaissent par cœur l'hymne américain. Je ne veux pas dire qu'en France c'est très différent, mes souvenirs d'écolière sont très lointains. Mais il me semble que ces notions sont vues beaucoup plus tard, et de façon beaucoup moins ludique, et donc moins accrocheuse (ici, on colorie Abraham Lincoln, on fait des dot-to-dot pour découvrir le tête de Washington... Ma fille connait donc tous ces noms, même si elle ne peut encore les situer dans le temps, cela viendra plus tard. The point is : en France un gamin de CP peut-il parler de De Gaulle ou de Mitterand ? Connait-il la marseillaise ? Je crains bien que non. Et cela donne des français qui ne sont pas ou plus fiers d'être français, le breton est fier d'être breton, le guadeloupéen d'être guadeloupéen, le basque d'être basque. Les problèmes des bretons sont la faute des parisiens, les problèmes des guadeloupéens de la faute des "metro", et les problèmes de tout le monde la faute de l'Etat, quelle que soit sa couleur politique d'ailleurs.

petit aparté "politique" : j'adore comme la gestion de la crise qu'essaye de faire Sarkozy est vue par la gauche qui crie au scandale car il n'y a pas assez de milliards débloqués pour ceci et trop pour cela... Il est bien évident qu'ils auraient fait beaucoup mieux et que Sarkozy est un incapable.
Sauf que : il a été élu, pour le meilleur et peut être pour le pire par une majorité des français. Ici, même si l'opposition critique également, il n'y a pas cette haine et ce mépris affichés d'un camp pour l'autre. Ils ont un but commun, travailler pour la nation. Je suis étonnée que maintenant que Sarko est élu tout le monde (bon la gauche of course, mais aussi la droite, notamment chiraquienne, et surtout ceux qui l'ont élu !) critique et hurle au scandale alors que finalement, il ne fait qu'appliquer ce pour quoi il a été élu. Il est de droite et conduit une politique de droite, où est la surprise, pourquoi tant d'étonnés ? Bref, revenons à nos moutons...


Autre piste : la TV. Les émissions, les pubs, les films, tout est orienté pour faire apparaitre la fierté d'être américain, que c'est un privilège d'être américain, et/ou de vivre aux US, et à longueur d'émission, c'est souvent "on est les plus beaux, on est les plus forts..." La différence avec la France ? Déjà, premier constat, les 3/4 des films et séries sont américains et donc en France aussi on est "fier d'être américain" ou on "voudrait être américain" (un comble!). Quelles sont les émissions qui disent : nous sommes français, soyons-en fier ? Je cherche, je zappe, TF1, France 1, 2, 3... peut être la 5 ? Bof...


Je suis peut être mal placée pour parler de tout cela et regretter le manque de patriotisme des français, étant donné que je n'y suis plus, en France. Mais cela me permet de voir que si l'on critique beaucoup et que l'on se moque du patriotisme à l'américaine, il a quand même pour net avantage de rassembler, et de donner une force au pays dont, je pense (je pense trop, oui je sais), la France manque.


Pffff, c'était pas drôle tout ça. La prochaine fois je vous parle des Bull rides !

En attendant, God Bless America et Vive la France ! ;-)

3 commentaires:

Stephanie a dit…

jolie reflexion, c'est clair que les drapeux francais dans les jardin en france ca ferait mauvais genre...alors que nous ici on a un drapeau americian dans la cuisine!
bon ceci dit j'ai appris la marseillaise a l'ecole primaire ;-)

nagaelle a dit…

Merci, ça m'arrive quelque fois, pas d'inspiration pour autre chose donc... :)

Ohhh, t'es en train de dire que le jour ou on a appris la marseillaise a l'ecole, je n'ecoutais pas ? Oui, bon... peut etre :)

Anonyme a dit…

salut ,
je me souviens avoir appris la marseillaise de toutes les façons possible et imaginable pour un ecolier de cp .... flute . chant . etudes des paroles ....bref ça m'a marqué.
les cours d'instruction civique aussi
le droit de vote laisser le passage au vielles dames sur les trotoirs etc... a vrai dire je me sens pas plus patriote que ça avec cette education (bien elevé peut etre mais quand meme ça a des avantages ;-) )
en verité je pense que comme personne les aime les ricains faut quand meme qu'ils s'aiment eux.... c'est deja ça ;-)
laurent

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...